Urbanisme, Habitat et société d'un vicus gallo-romain, Vertillum, cité des Lingons. Agrandir l'image

Urbanisme, Habitat et société d'un vicus gallo-romain, Vertillum, cité des Lingons.

AHR-32

Neuf

Jacky BENARD - AHR-32 - Urbanisme, Habitat et société d'un vicus gallo-romain, Vertillum, cité des Lingons.(Vertault, Côte-d'Or), 2016, 228 p. (ISBN:978-2-35518-052-1)

Plus de détails

52,00 €

En savoir plus

Cet ouvrage a pour objet de mettre à la disposition des chercheurs la riche documentation accumulée entre 1846 et 1938 sur le site de l’agglomération gallo-romaine de Vertault, documentation qui n’a fait l’objet que de publications de journaux de fouilles ou de matériel conservé au Musée du Pays Châtillonnais. Il a d’abord fallu, à partir d’une bonne centaine de croquis, restituer un plan de ces fouilles ; les plans d’ensemble publiés jusqu’alors sont faux ou très insatisfaisants. Ce plan a été enrichi par les résultats des prospections aériennes de René Goguey qui, par un heureux hasard, comblent une vaste lacune des fouilles anciennes. Au total le plan restitué de l’agglomération embrasse une très large partie de sa surface. La relativement bonne conservation des vestiges, tels que décrits par les croquis et les journaux de fouilles, au moins au centre de l’agglomération, a permis de définir l’espace, l’organisation interne et les fonctions de 123 maisons.
La première partie de l’ouvrage mobilise cette documentation pour décrire ces maisons connues dans leur intégralité (distribution et fonctions des locaux, équipement et décor, activités), mais aussi certains éléments de celles qui sont trop mal connues pour être prises en compte dans une étude statistique. Dans la seconde partie, cette étude est mise en œuvre pour évaluer les problèmes chronologiques posés par ces fouilles anciennes pour saisir l’évolution de la bourgade. On trouvera ensuite une étude détaillée de l’habitat fondée sur une typologie bien assurée par les données issues du site, puis celle du tissu urbain dans laquelle sont évoqués brièvement les différents bâtiments publics et semi-publics et une approche des activités économiques. L’étude se termine par une description de la sociologie relativement différenciée de ce vicus, même s’il s’agit d’un milieu globalement modeste.
Un certain nombre de faits assurés : une inscription évoquant une opération d’évergétisme, la viabilisation d’une partie de l’agglomération (initiative de l’ordo ?), l’identification d’un monument destiné à accueillir des réunions et la présence d’au moins un personnage qui semble entretenir des relations de clientèle, permettent de préciser la spécificité des vicus à fonction administrative au sein des multiples agglomérations secondaires des Gaules.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

30 autres produits dans la même catégorie :