Pratiques et espaces funéraires :la crémation dans les campagnes romaines de la Gaule Belgique. Agrandir l'image

Pratiques et espaces funéraires :la crémation dans les campagnes romaines de la Gaule Belgique.

AHR-23

Neuf

Marie-José ANCEL - AHR-23 - Pratiques et espaces funéraires :la crémation dans les campagnes romaines de la Gaule Belgique, 2012, 650 p., 218 fig., 120 pl., 81 tabl. (ISBN: 978-2-35518-021-7)

Plus de détails

80,00 €

En savoir plus

Le Haut-Empire est marqué par la prépondérance de la crémation, qui s’exprime à travers des pratiques funéraires spécifiques. L’étude présentée ici prend pour point de départ trois sites funéraires situés en territoires médiomatrique, leuque et atrébate : Mécleuves (Moselle), Contrexéville (Vosges) et Loison-sous-Lens (Pas-de-Calais). Bien que tous trois s’inscrivent dans un contexte rural, l’implantation de l’espace funéraire, son organisation et sa gestion ne sont pas régis de la même manière. Les pratiques funéraires sont elles aussi illustrées de différentes manières : l’aspect de la tombe, le mobilier et les structures annexes à la sépulture ne présentent pas les mêmes caractéristiques d’une région à l’autre.
Tant du point de vue de l’espace funéraire, compris comme un élément du paysage antique et s’inscrivant dans l’organisation du territoire, que de celui des pratiques funéraires illustrées par les structures, les artefacts et les vestiges osseux, les résultats issus de cette étude sont mis en perspective avec les données des autres sites funéraires régionaux.
Une place importante est donnée à la tombe en elle-même : son agencement, sa forme, sa matérialisation, le mobilier qu’elle contient, mais également le mode de dépôt des os. L’approche ostéologique développée dans ce travail permet également d’aborder des aspects ayant trait à la population ainsi qu’à la gestion du bûcher et des vestiges osseux récupérés après la crémation.
Hormis les tombes, les nécropoles antiques sont composées de nombreuses autres structures qui peuvent illustrer les funérailles, l’utilisation quotidienne de l’espace funéraire ou encore les commémorations. Il s’agit des bûchers, de fosses de rejet, de fosses à offrandes, de mobilier retrouvé sur le sol ou au-dessus des sépultures, d’indices révélant la pratique de banquets funéraires, de sacrifices, de libations… Ces différentes structures viennent considérablement enrichir notre vision de l’espace et des pratiques funéraires antiques, que cet ouvrage retranscrit de manière synthétique, en abordant ces territoires de Gaule Belgique.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

30 autres produits dans la même catégorie :